Un locataire peut-il partir avant la fin d’un préavis ?

Publié le : 04 mars 20224 mins de lecture

Lors de la location d’un bien immobilier, le propriétaire et le locataire ont tous deux des droits définis par loi. Dans cet article, on va commenter un point qui est souvent source de désaccord, à savoir le préavis de livraison d’un bien loué.

Pour les contrats à durée indéterminée

Un bail peut commencer avec une durée indéterminée, si les parties concernées en conviennent. Le contrat peut devenir indéterminé si le bail se poursuit pendant plus de 30 jours après sa résiliation, ce qui en fait automatiquement un bail indéterminé.

Dans ce scénario, si le locataire décide de déménager, il doit notifier au propriétaire qu’il ne souhaite plus poursuivre le bail 30 jours à l’avance, en acquittant le loyer pour tous les jours où il occupe la propriété, bien sûr. Il faut souligner que cette règle n’est acceptée que dans les contrats de location dont la durée est indéterminée.

Pour les contrats à durée déterminée

Dans les contrats à durée déterminée, qui sont les plus courants, le scénario change. Si le terme est encore valable, c’est-à-dire s’il n’est pas encore arrivé au terme convenu dans le contrat, et si le contrat prévoit une amende en cas de résiliation anticipée, le locataire doit payer un montant appelé amende de résiliation s’il veut mettre fin au contrat avant le terme ».

Cette amende doit continuellement être proportionnelle à la durée restante du bail, c’est-à-dire que plus il reste de temps pour mettre fin au bail, plus l’amende sera élevée.

Elle mentionne également que si le contrat ne prévoit pas d’amende, le propriétaire peut légalement facturer une amende, mais cela dépendra de la décision judiciaire.

Il est clair que la résiliation d’un bail n’est pas aussi simple que beaucoup l’imaginent, et que tant le propriétaire que le locataire détiennent des droits et des obligations qui doivent être respectés. Il est excessivement considérable de savoir comment rédiger un contrat conforme à ce qui est attendu, afin de ne pas avoir de mauvaises surprises.

Le locataire doit respecter le préavis

Lorsqu’un contrat de location est signé, une durée est définie : 12 mois dans l’immobilier commercial et 30 mois dans l’immobilier résidentiel. Après la période stipulée, la loi sur la location prévoit un renouvellement automatique pour une période indéfinie, en conservant les mêmes clauses, si aucune des parties (locataire ou propriétaire) n’exprime le désir d’y mettre fin.

Dans cette situation, si le locataire veut quitter la propriété, il est tenu de donner un préavis de 30 jours afin que le propriétaire ne soit pas pris par surprise et soit programmé pour ne plus recevoir la valeur du loyer jusqu’à ce que quelqu’un d’autre occupe la propriété.

Plan du site